Astuces zéro déchet

Point routine capillaire, 1 an après la cure de sébum

point sur la routine capillaire
Vous aimez ? Partagez ;-)

Il y’a un an, j’ai testé la fameuse cure de sébum… Certains diraient ‘cette folie capillaire’. Le principe est de laisser la sécrétion de sébum se réguler toute seule et de nourrir les cheveux, longueurs et pointes avec ce corps gras pendant 30 jours. What ?!!! Oui, oui et j’ai réussi 🙂 Enfin il y’a eu un 1er essai bien foiré… Je vous laisse découvrir en détails ma cure de sébum ici, mes petites erreurs et ajustements pour réussir cette cure. Passons au vif du sujet. Depuis cette cure, y’a t-il eu des changements de routine capillaire ? Vous vous doutez de la réponse. La réponse oui. On fait le point en 3 produits.

N° 1 de ma routine capillaire : le shampoing solide

Depuis la cure de sébum, je me lave les cheveux 1 fois par mois. Et oui, qui l’aurait cru. Il y’a quelques années je me les lavais tous les 2/3 jours. J’utilisais à haute dose les après-shampoing et j’optais pour un gros masque capillaire le week-end. Mes cheveux étaient brillants, « glossy » mais graissaient vite à cause de ce cocktail chimique siliconé aux perturbateurs endocriniens. Vous en avez entendu parlé ? (si vous souhaitez contrôler les substances toxiques de vos produits ‘soins des cheveux’, jetez un œil à liste exhaustive proposé par l’UFC Que choisir)

Depuis 2/3 ans, je suis passée aux shampoings solides… et rapidement, j’ai pu espacer mes shampoings. 1 shampoing par semaine était amplement suffisant. Après la cure de sébum, j’ai pu réespacer mes shampoings. Aujourd’hui, je me lave les cheveux une fois par mois. Mes racines sont juste légèrement grasses avant le grand lavage.

Le jour J, je fais 2 shampoings à la suite. Je prends le temps de bien rincer mes cheveux. Les shampoings moussent moins que les shampoings du commerce. Donc pas de précipitation. 😉

Shampoing solide maison, la recette

Ingrédients :

  • 60 gr Tensioactif SCI
  • 10 gr d’eau
  • 20 gr d’huile végétale
  • 10 gr poudre de shikakai
  • 15 gouttes d’huile essentielle

L’huile essentielle et l’huile végétale en fonction de votre nature de cheveux :
👩🏽Sec : Huile Végétale Coco + Huile Essentielle Ylang Ylang
👩🏼Gras : HV Jojoba + HE Tea tree
👩🏻Terne : HV Bourrache + HE Ylang Ylang
👩Fin : HV Pépins de raisins + HE Lemongrass
👩🏽Eczéma-psoriasis : HV Chaulmoogra + HE de bois de rose
👩🏼Chute de cheveux : HV Avocat + HE menthe poivrée

shampoing solide diy

Les étapes :

  • Au bain-marie, mettez 60 gr de tensioactif SCI. Faites mousser.
  • Ajoutez 10 gr d’eau. Mélangez.
  • Versez l’huile végétale. Mélangez.
  • Ajoutez la poudre de shikakai et remuez.
  • Arrêtez le feu.
  • Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle. Mélangez.
  • Versez la pâte dans des moules. Laissez sécher 24 heures.

2. Le monoï

Avec le monoï, c’est un peu une histoire d’amour. C’est le produit beauté phare depuis mon enfance. Ma grand-mère déposait toujours une touche de monoï sur mes cheveux après le shampoing ou l’été. C’est un peu ma madeleine de Proust capillaire.

L’huile de monoï, c’est plutôt votre allié bronzage ? Moi, c’est mon allié tignasse.

Alors comment ça marche ?

Le monoï nourrit en profondeur tous les types de cheveux, et surtout les cheveux secs. Il apporte douceur et brillance. Bye bye huile quotidienne, après-shampoing et masque, il les remplace haut la main.

Comme après-shampooing, appliquez le monoï mèche à mèche et laissez-le poser quelques minutes. Rincez abondamment la chevelure. Après séchage, vos cheveux seront doux et bien nourris. Et cette odeur ❤️❤️❤️

Pour les cheveux bien abîmés, faites un masque avant shampoing et laissez-le poser toute la nuit si c’est possible, ou plusieurs heures pour bien hydrater votre chevelure. Pour cheveux fragiles, faites un masque de monoï après votre shampooing, sur vos cheveux humides durant 15/20 minutes environ. Et rincez bien vos cheveux.

De mon côté, j’applique un peu de monoï 2/3 fois par semaine sur mes pointes, de temps en temps sur les longueurs, toujours les cheveux séchés. Aux beaux jours, j’en applique plus souvent sur les longueurs et j’opte toujours pour un avant-shampoing au monoï.

Mon chouchou ❤️ PURE MONOÏ TIARÉ, HEI POA

🍃 Le + du Monoï, c’est un produit écologique et naturel, sans ajout de produits chimiques et vendu généralement dans une bouteille en verre pour être recyclée. 🍃

On dit que le monoï est aussi un démêlant naturel pour les cheveux fins… J’ai tellement une sacrée épaisseur de cheveux, je ne peux pas vous le confirmer 😉 Testez, et tenez moi au courant.

3. Démêlant fait-maison à la camomille… coquetterie d’été 😉

De temps en temps pour faciliter le démêlage des cheveux… j’utilise un démêlant fait maison à la camomille. Parfait aussi pour éclaircir légèrement vos cheveux et avoir de jolis reflets l’été.

Réaliser un démêlant cheveux à la camomille

Démêlant, la recette

  1. Infusez de la camomille dans 50 cl d’eau bouillante.
  2. Ajoutez 3 cuillères à soupe de flocons d’avoine dans un pot en verre.
  3. Versez l’infusion de camomille sur les flocons d’avoine.
  4. Laissez infuser 2/3 jours dans le frigo, puis filtrez et transvasez dans un spray.
  5. A utiliser dans la semaine.
    Pour conserver votre démêlant, utilisez conservateur naturel extrait de Pépins de Pamplemousse  

Voilà ma routine capillaire. J’avoue sans prise de tête. Je pense qu’il y’a des petits ajustements à faire comme bien prendre le temps de me coiffer le matin, ou détacher mes cheveux le soir.

Et, vous quel est votre routine capillaire ? 🙂 Une astuce, un tuto à partager ?

Bises. Prenez soin de vous.


Photos ©Esquisses-adelaide
Photos couverture @yoannboyer – unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *