Déco Maison et Mobilier Langage enfant

Le coussin de réflexion pour un retour au calme

Découvrez le coussin de réflexion
Vous aimez ? Partagez ;-)

Pour permettre aux petits de réfléchir lors de la transgression de règles, ou sur son comportement inapproprié, on propose le coussin de réflexion. Ce coussin permet un retour au calme.

Après la crise, le retour au calme

Vous avez bien expliqué à votre enfant les règles à la maison, pourtant il a du mal à se retenir quand il voit le chat passé…

Hop ! Viens là que je t’attrape par la queue.

Face à cette situation, vous lui dîtes qu’il est défendu de tirer la queue du chat, cela lui fait mal. On ne doit pas faire mal aux animaux, ni aux personnes. Blablabla, chacun son discours. Et là, demandez-lui de s’asseoir sur le coussin de réflexion et de réfléchir à son acte inapproprié. D’où le nom coussin de réflexion. Ensuite, rejoignez votre enfant plus réceptif et expliquez-lui ce qui s’est passé en faisant un rappel des règles. Faîtes lui un câlin.

Et pour finir, accompagnez-le s’excuser auprès de M. chat. C’est fait, l »accident est clos ».

Enfin presque…

cat tripping GIF
Vengeance du chat…

Choisir son coussin de réflexion

On parle de coussin de réflexion, cela peut être aussi, un tapis, un fauteuil, un tabouret.

Pour Adèle, on avait pris un coussin de sol.

Retour au calme avec le coussin de réflexion

Elle l’a gardé un peu plus d’un an.

A la naissance de sa soeur, elle a choisi 2 petits coussins de réflexion pour elle et sa sœur… Ainsi que Madame Sérénité, du livre la couleur des émotions pour le retour au calme.

Le coussin de réflexion de la pédagogie Montessori

C’est la méga grosse crise, qu’est-ce qu’on fait ?

A la maison, on a eu droit à quelques grosses crises d’Adèle. Des crises où on perd pied sur le moment. Les hurlements, les choses qui volent… et la communication accentue la crise.

Pour ces mégas crises de tempête, le coussin de réflexion n’a plus du tout d’effet… Pas la peine de l’évoquer… on risque de se le prendre en mode frisbee dans la tête. ça vous parle ces crises ? Alors ce qui marche à 90% du temps, c’est un câlin très fort, ou l’emmaillotage, comme pour les bébés, avec un plaid ou une serviette. Le retour au calme se fait plutôt rapidement.

MAIS en cas de méga grosse crise « typhon échelle max. », on le laisse évacuer intensément, malgré le sentiment impuissance. Les minutes sont longues. Une fois calmé, on fait un câlin et on échange sur ce qui s’est passé.

Quant à Swann, 2 ans 1/2, elle nous fait des crises depuis quelques mois, mais ça ne dure pas. Elle boude un peu, hurle sur le moment, nous ignore 2/3 minutes puis passe à autre chose.

Chaque enfant est différent.

Il faut bien respirer pendant la crise typhon… pour ne pas accentuer la force. Plus facile à dire qu’à faire.


Photos ©Esquisses-adelaide

1 commentaire

  1. Hahaha l’idée du coussin de réflexion est géniale, surtout les petits messages qui rassurent l’enfant pendant la punition x)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *